Européennes : l’économiste du FN quitte l’ombre pour la campagne

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Revue de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter10Share on Google+0Email this to someone

Tête de liste dans le Massif central-Centre, Bernard Monot participe à sa première campagne, après avoir rédigé en secret le programme économique du Front national.

Ce jour-là, Nicolas Pavillon est devenu Bernard Monot. Après des années à l’abri d’un pseudonyme, le conseiller économique de Marine Le Pen a été présenté publiquement par la présidente du Front national, le 24 février, à Chartres (Eure-et-Loir), en tant que tête de liste aux élections européennes. Près de trois mois après ce “coming-out” politique, francetv info a suivi cette tête pensante du FN, en campagne dans la circonscription Massif central-Centre.

Lire l’intégralité de l’article

Bernard Monot, tête de liste FN, était en Haute-Loire

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Revue de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someone

En campagne « de terrain », Bernard Monot, tête de liste FN aux Européennes sur la circonscription Massif central-Centre est venu, vendredi, rencontrer les militants altiligériens.

Il n’était pas seul. Avec lui, Julien Sanchez, conseiller régional Front national du Languedoc-Roussillon et maire de Beaucaire (Gard). Les deux responsables frontistes ont été accueillis par Pierre Cheynet, secrétaire départementale du Front national en Haute-Loire.

Lire l’intégralité de l’article

Européennes : Bernard Monot (FN) se pose en « avocat des intérêts des Français »

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Revue de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someone

Candidat du Front national pour les élections européennes du 25 mai, Bernard Monot espère décrocher 2 des 5 sièges à pourvoir dans le Massif Central-Centre. Mettant en garde contre « une recrise plutôt qu’une reprise », il appelle à « éviter le saccage social en France ».

À 9 jours des élections européennes, Bernard Monot, tête de liste du Front national dans le Massif Central-Centre, était en Haute-Loire vendredi 16 mai. « À 18 ans, j’avais la fibre frontiste », dit ce militant de la première heure, domicilié en région parisienne. « Déjà, je ne voyais qu’une seule solution : Jean-Marie Le Pen ».

Lire l’intégralité de l’article

Bernard Monot 2014 - Mentions légales