C’est grâce à vous !

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Communiqués de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter3Share on Google+0Email this to someone

Communiqué de presse de Bernard Monot, tête de liste Front National / Rassemblement Bleu Marine aux élections européennes dans l’euro circonscription Massif Central – Centre
25 mai 2014

Chers amis,

C’est grâce à vous, militants, adhérents, sympathisants, électeurs, grâce à votre mobilisation générale durant cette campagne, grâce à votre détermination et votre volonté de ne plus se laisser dicter cette austérité, que nous avons réalisé un si bon score aux élections européennes 2014 !

Notre Présidente se joint à moi pour vous remercier et vous associer à ce grand succès que nous venons de remporter ce soir, où nous avons, tous ensemble démontrer notre capacité à se faire entendre et à agir.

Nous prenons l’engagement solennel de vous défendre au mieux au parlement européen, et de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour enrayer ce processus de destruction programmée de notre belle patrie, en attendant la victoire de Marine Le Pen à la fonction suprême, pour la renaissance de la France éternelle !

MERCI A VOUS TOUS !

Vive le Front National !

Vive la France !

NON à Bruxelles, OUI à la France !

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Communiqués de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter11Share on Google+0Email this to someone

Communiqué de presse de Bernard Monot, Tête de liste Front National / Rassemblement Bleu Marine aux élections européennes dans l’euro circonscription Massif Central – Centre
23 mai 2014

Les élections européennes 2014 de dimanche prochain 25 mai sont essentielles pour la place de la France dans le monde, pour vous et l’avenir de vos enfants. Toute la classe politicienne UMPS, Modem, etc…ont menti et trahi leurs compatriotes depuis près de 30 ans. Aussi cette élection est une bonne occasion aux Français pour reprendre le pouvoir sur cette élite dirigeante incompétente et méprisante.

Nous sommes à la croisée des chemins : soit notre nation continuera de s’effacer, soit les Français feront le choix du redressement patriotique, celui de notre économie, de notre système social et de notre identité nationale.

Chacun d’entre vous a donné le maximum et montré que le combat pour la France, pour notre culture et pour les valeurs est au cœur de sa vie, je vous en remercie tous chaleureusement !

Durant toute cette campagne, j’espère moi-même avoir été à la hauteur de vos attentes et de la mission que Marine Le Pen m’a confiée.

Je vous dis toute ma reconnaissance et vous donne rendez-vous ce dimanche 25 mai.

Ayons confiance dans la lucidité des Français qui comprennent, chaque jour davantage, que nous devons reprendre notre destin en main !

Nous sommes une grande nation, un grand peuple et grâce au Front National, le monde n’a pas fini d’entendre parler de la France !

Pour la Fête des Mères, faites-lui plaisir : allez voter pour la France !

Vive le Front National !

Vive la France !

VISUEL_VOTE

Soutien de Bernard Monot pour une Nouvelle-Calédonie française

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Communiqués de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter20Share on Google+0Email this to someone

Communiqué de Presse de Bernard Monot, stratégiste économique et tête de liste Front National / Rassemblement Bleu Marine aux élections européennes dans l’euro circonscription Massif Central – Centre – 9 mai 2014

Le 11 mai prochain se déroulera un scrutin important pour la France dans l’océan Pacifique. Ces élections provinciales en Nouvelle-Calédonie devront renouveler les conseillers des trois provinces de l’archipel.

C’est la dernière échéance électorale avant le référendum d’autodétermination qui doit être organisé entre 2014 et 2018, conformément aux accords de Nouméa et dont la date sera fixée par les élus du Congrès.

A ce titre, cette élection est cruciale pour tous ceux qui refusent de voir la Nouvelle-Calédonie se séparer de la République française et s’aventurer sur les chemins dangereux de l’indépendance.
Le Front National, fidèle à ses valeurs patriotiques est le seul parti politique à défendre les Pays, territoires et départements d’outre-mer (POM, TOM, DOM) contre cette idéologie « indépendantiste » d’inspiration onusienne, défendue par l’UMPS et qui crée sur l’archipel calédonien une insécurité juridique, sociale et économique.

Les électeurs patriotes et anti-indépendantistes doivent saisir cette occasion pour s’opposer catégoriquement aux conséquences malheureuses des Accords de Nouméa qui constituent une triple forfaiture à l’égard de la Nation, de la République et de la démocratie.

A l’égard de la Nation puisque c’est un pas de plus vers une sécession d’une partie du territoire national et une atteinte grave à l’intégrité géostratégique de la France, 2ème puissance maritime mondiale.

A l’égard de la République, puisque ces accords violent directement le principe d’égalité entre les citoyens.

A l’égard de la démocratie, puisque la loi constitutionnelle de 2007 modifiant le corps électoral de la Nouvelle-Calédonie et approuvée par le PS et l’UMP, exclut certains citoyens Français du droit de vote.

Le 11 mai 2014, en votant pour les listes FN-RBM vous marquerez l’indéfectible attachement de la Nouvelle-Calédonie à la France contre les partis de l’étranger qui œuvrent à l’affaiblissement de leur patrie dans le monde.

Encore une victime de l’Europe de Bruxelles !

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Communiqués de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter7Share on Google+3Email this to someone

Communiqué de Presse de Bernard Monot , Stratégiste économique et tête de liste Front National / Rassemblement Bleu Marine aux élections européennes dans la circonscription Massif Central-Centre

Dans le Loir-et-Cher, une entreprise spécialisée dans la charpente métallique, les Etablissements Lefort, est obligée de fermer. En difficulté depuis quelques temps, son directeur Laurent Beauget s’est battu en vain pour sauver l’emploi de ses 26 salariés. Il estime que c’est la concurrence déloyale qui est responsable de sa liquidation judiciaire, car «… des entreprises utilisent de la main d’œuvre étrangère sous payée et sans respecter la législation du travail. » Ceci permettant à certaines entreprises françaises faisant appel à de « l’intérim européen » de proposer des offres de 30 à 50% moins chères pour la clientèle, un des facteurs de hausse du chômage.

Cette pratique est le résultat de la politique ultralibérale de Bruxelles ! Ce saccage social est dû à l’ouverture totale des frontières, à l’absence de contrôle, à l’ouverture du marché français à la concurrence entre pays de l’Union Européenne n’ayant pas le même degré de protection sociale, des charges sociales moins élevées dans les pays d’origine avec des travailleurs détachés recrutés en masse par des agences d’intérim européennes sur des chantiers nationaux.

A l’heure où le chômage dans notre pays ne cesse d’augmenter, ce sont ces travailleurs détachés qui sont recrutés par les entreprises plus soucieuses de faire du profit financier à court terme au détriment de la cohésion sociale.

Situation scandaleuse qu’il faut faire cesser !

Le patriotisme économique et le protectionnisme intelligent sont les seules réponses efficaces comme le font d’ailleurs les grandes puissances économiques mondiales.

C’est ainsi que la filiale BPI de la Caisse des Dépôts et Consignations aurait pu soutenir directement l’activité des établissements Lefort et sauver ainsi les emplois.

Pour sauver l’emploi français, nos compatriotes doivent voter aux prochaines élections européennes le 25 mai pour le Front national, seul parti qui dit Non à Bruxelles et Oui à la France !

Le fleuron Alstom doit rester Français !

Ecrit par Bernard Monot. Classé dans Communiqués de presse.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter7Share on Google+0Email this to someone

Communiqué de Presse de Bernard Monot, Stratégiste économique et tête de liste Front National / Rassemblement Bleu Marine aux élections européennes dans la circonscription Massif Central-Centre – 24/04/14

General Electric, le géant américain, leader dans la production électrique a confirmé ce jour sa volonté d’acquérir la part du groupe Bouygues (29 % du capital) dans un fleuron de l’industrie française Alstom, fabricant de centrales électriques et de trains.

Les TGV pourraient passer ainsi sous pavillon américain.

Nous mettons en garde les Français qu’à terme, les emplois, les centres de recherche, de production et la technologie quitteront l’hexagone, comme ce fut le cas pour Arcélor-Mittal et Pechiney à l’époque des gouvernements UMP.

Selon la vision stratégique à long terme du Front National, cette opération de cession de capital constitue un «raid» économique intolérable sur une entreprise stratégique pour les intérêts vitaux de la France. Cela serait une atteinte grave à l’indépendance de notre pays tout comme la prise de participation récente de 14 % du groupe public chinois « Dongfeng » dans notre constructeur Peugeot.

Après la perte de Péchiney et d’Arcélor, notre économie française continue d’être vendue à la découpe, sans aucune réaction de la classe politique UMPS, seïde de la doctrine ultralibérale défendue par l’Union européenne.

Dans une logique de patriotisme économique, le Front National réclame à Messieurs Hollande, Valls et Montebourg de faire obstacle à cette nouvelle opération boursière étrangère.

Par mesure de sauvegarde de nos intérêts stratégiques, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) doit racheter la part de Bouygues dans Alstom afin que ce fleuron industriel reste Français.

Bernard Monot 2014 - Mentions légales